• Les démarches

    Les démarches

  • FH
  • Les démarches

Procédure d’admission :

procédure admission

Le premier contact est assuré par le secrétariat commun FH-ESAT (contact téléphonique ou courrier). Une visite est programmée (lundi ou jeudi après-midi) afin de faire découvrir au candidat l’environnement de l’EPD de Clairvivre. La visite est assurée par un professionnel du groupe 3E et un chef de service (CSE) de l’ESAT. Un compte rendu de visite est rédigé (choix de l’atelier, premières impressions). A l’issue de la visite, un dossier de candidature est remis à la personne. Une fois le dossier retourné. Les chefs de service FH et ESAT étudient la demande de stage de trois semaines et valident ou non le dossier de candidature.

La période d’évaluation se déroule sur trois semaines. Le stagiaire doit rester au moins un des deux week-ends dans la structure. Le suivi est assuré par les professionnels d’un groupe éducatif (différent à chaque stagiaire). Le stage a pour objectif d’évaluer si les deux structures répondent aux besoins du stagiaire.

A la suite de la période d’évaluation et au regard des écrits des professionnels, la commission d’admission,composée d’un Cadre du FH et d’un Cadre de l’ESAT, se réunit en présence du stagiaire et de ses accompagnateurs pour reprendre le bilan de stage et proposer une décision d’admission ou non dans la structure. Un procès-verbal de la commission d’admission est établi à l’attention de la MDPH que le stage soit positif ou négatif.

Si l’accord est donné à une entrée au FH et à l’ESAT, la personne accueillie engagera une période d’essai de 6 mois pendant laquelle sera appréciée son adaptation au milieu professionnel et médico-social proposé par l’établissement (travail s’effectuant en lien avec l’ESAT).

A la fin de la période d’essai, trois solutions sont possibles :

  • L’admission définitive du résident,
  • La prolongation de la période d’essai,
  • La fin de la prise en charge.

En cas de non-admission, un rapport d’évaluation est par la suite transmis à la MDPH.

Pour toute admission, la personne accueillie doit avoir une orientation notifiée par la CDAPH (commission des droits et de l’autonomie de la personne handicapée). Cette orientation peut être demandée à l’issue du stage.

La construction du projet individualisé :

Comme tout établissement et service médico-social, les professionnels du foyer d’hébergement mettent en œuvre les outils de la loi 2002-2 rénovant l’action sociale et médico-sociale. Le projet individualisé est un des outils fondamental de l’accompagnement. 

Le projet individualisé de la personne est élaboré dans le cadre d’un temps de travail en équipe. L’élaboration du projet prend appui sur une méthodologie commune avec l’ESAT. Pour le FH, il comprend ces aspects spécifiques :

  • Dans un premier temps, le résident est rencontré par l’un des professionnels du groupe afin de faire un point sur les souhaits exprimés entre deux projets individualisés.
  • Dans un deuxième temps, les professionnels (groupe éducatif, paramédical, veilleurs et l’animation si nécessaire) rédigent un écrit résumant l’évolution du résident au sein du Foyer à partir d’une grille d’évaluation. Cet écrit prend appui sur les diverses observations et notes rédigées par l’ensemble des professionnels du FH dans le dossier informatisé de la personne. L’écrit complet est rédigé tous les cinq ans. Sinon, seules les évolutions marquantes d’une année sur l’autre sont notées.
  • Les objectifs et axes de progrès sont élaborés en équipe afin d’avoir une vision élargie de la situation. Chaque professionnel a donc la possibilité de questionner l’écrit concernant le résident. 
  • Une réunion de construction du projet individualisé (RCPI) est organisée avec la présence de l’éducateur coordinateur (voire d’un autre professionnel), d’un professionnel de l’ESAT et d’un chef de service (ESAT ou FH). Selon les situations d’autres professionnels peuvent être sollicités pour participer au 1er temps de la RCPI (infirmier, animateur sportif, assistante sociale,…). Le résident participe à la seconde partie de la réunion afin d’échanger sur les objectifs proposés. Ces échanges donnent lieu à un projet individualisé écrit et partagé par l’ensemble des professionnels et la personne accueillie. Les responsables légaux, s'il y a lieu, sont invités à participer à ce temps d’élaboration du projet. Si le mandataire n’est pas présent à la réunion, le document lui est transmis pour information et signature. 

La révision du projet individuel est annuelle mais des révisions intermédiaires peuvent avoir lieu s’il y a des changements manifestes du projet.

RESTEZ CONNECTÉ

LE FH AVEC VOUS

Suivez-nous sur :      

LES AUTRES SITES DE CLAIRVIVRE : epd crp esat fh samsah cf2c